MODERNISATION

Les administrations et services publics de l’île sont connus pour leur lenteur dans le traitement des dossiers de leurs usagers. Il en résulte des blocages de vie pour les particuliers, des arrêts voire des faillites pour les entreprises et donc globalement un ralentissement, un déclin de toute la Réunion. Pourtant des solutions existent.

La numérisation de la relation avec le public

Par l’innovation numérique nous pouvons grandement améliorer le rapport des réunionnais avec leurs institutions et leur faciliter la vie.

Par l’informatisation accrue des administrations et la télétransmission des documents via Internet, la création et la régularisation des papiers, des dossiers des usagers peut s’établir plus rapidement et éliminer les files d’attente physiques aux guichets.

Par le community management, le renseignement des réunionnais sur les démarches à suivre, sur le mode de communication en ligne, on va aussi plus vite dans la relation et on réduit les coûts pour l’usager comme pour l’administration. Les agents online auront aussi accès aux aux dossiers personnels, ce qui accélérera nettement tout le processus.

Par la mise à disposition gratuite de scanners dans les administrations, chacun pourra numériser, sauvegarder et envoyer ses justificatifs, sans avoir à acheter un appareil ou en louer un chez un professionnel (centre de secrétariat, cybarcafé, etc.)

La simplification administrative

Un audit des démarches administratives supprimera tous les justificatifs excessivement demandés aux usagers, sans rapport avec la demande de l’intéressé. Ainsi on raccourcira l’établissement de la requête comme son traitement. Du reste nous devons profiter du statut d’outre-mer de la Réunion pour obtenir une dérogation de simplification dans les collectivités territoriales, comme dans les administrations et la fonction publique d’Etat.

La sous-traitance autant que possible

Le recours aux entreprises pour les tâches non-essentielles des services publics doit être systématique. Cette sous-traitance au privé professionnalisera ces activités grâce à un meilleur rapport qualité/prix, via les appels d’offres et la concurrence. Cela économisera des coûts de fonctionnement : emplois permanents remplacés par des contrats de mission aux entreprises. Exemples d’activité à sous-traiter : entretien des espaces verts, nettoyage des locaux, maintenance informatique, community management, etc.

Les effets positifs

Les bénéfices seront très importants et gagnants pour tous :

– La fin des déplacements inutiles et des longues files d’attente sur place
– Un gain de temps pour les particuliers, les entreprises et les administrations
– La chute du nombre des employés aux guichets, au téléphone et en back office
– La diminution des coûts de fonctionnement : employés, fournitures et immobilier

Tous ces changements utiles économiseront donc des millions d’€ aux collectivités et aux administrations, fonds à rediriger dans la réduction de l’octroi de mer et des taxes locales.

Enfin l’éternelle polémique sur la sur-rémunération des fonctionnaires peut devenir un lointain souvenir en la substituant par l’allocation universelle.